Un décret et deux arrêtés parus en août 2019 définissent le champ d'activité et de compétences de l'infirmier en pratique avancée dans le domaine d'intervention « psychiatrie et santé mentale ».
Ces textes détaillent notamment les actes techniques que l'infirmier exerçant en pratique avancée peut effectuer, les actes de suivi et de prévention qu'il est autorisé à demander ainsi que les dispositifs médicaux et les examens de biologie médicale qu'il est autorisé à renouveler ou à adapter.

L’exercice des étudiants en formation au diplôme d'Etat d'infirmier en pratique avancée lors de leurs stages est également encadré (décret n° 2019-835 du 12.8.2019, JO du 13, et arrêtés du 12.8.2019, JO du 13).

A noter : un infirmier doit remplir plusieurs conditions pour prétendre à l’exercice en pratique avancée : obtenir le diplôme d’Etat d’infirmier en pratique avancée, justifier de trois années minimum d’exercice en équivalent temps plein de la profession d’infirmier, être inscrit au tableau de l’Ordre des infirmiers et simultanément enregistré au RPPS. L’infirmier en pratique avancée a des compétences élargies par rapport aux infirmiers de soins généraux. Toutefois, il est lié par le domaine d’intervention mentionné sur son diplôme.

infirmier.jpg
Share